Communiqué de Presse : Rythmes Scolaires à Revin et Givet

Depuis juin 2012, Christophe Léonard est à l’initiative d’une proposition de nouvelle offre de formation pour les lycées Vauban de Givet et Jean Moulin de Revin. Cette démarche est fondée sur la préservation côte à côte des deux établissements, dans un esprit de non concurrence, de complémentarité et d’excellence.

Communiqués nationaux

A ce titre, le député de la 2ème circonscription des Ardennes accompagné des acteurs locaux élus, enseignants, parents et élèves, a rencontré à plusieurs reprises le Recteur, l’Inspecteur d’Académie des Ardennes, le Président de la Région Champagne-Ardenne ainsi que le Cabinet du Ministre Vincent Peillon.

Aux termes de ces discussions, les axes de travail du Député étaient les suivants :

  • Maintenir l’autonomie administrative et budgétaire du lycée Vauban de Givet,
  • Consolider la filière L sur Givet et Revin,
  • Approfondir les perspectives d’élargissement de l’offre de formation sur les deux établissements à l’appui des évolutions technologiques et pédagogiques actuelles,
  • Mettre en oeuvre rapidement un « Pôle langues territorial » sur le bassin de vie Givet/Revin.

A la demande du Député, un chargé de projet « Pôle langues territorial » a donc été désigné par le Recteur fin février dernier et devrait rendre ses conclusions fin mai/début juin 2014.

Dernièrement, suite aux changements ministériels du 2 avril dernier, Christophe léonard est intervenu auprès du Cabinet de Benoît HAMON, nouveau Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche pour notamment :

  • le sensibiliser sur la nécessité de pourvoir à la rentrée de septembre 2014 au remplacement du Proviseur de la Cité Scolaire Vauban de Givet sur le départ suite à sa demande de mutation,
  • lui rappeler les obligations de l’Etat face au détournement d’argent public pour un montant de 500000 € dont les établissements scolaires de Givet, Vireux-Wallerand, Fumay et Rocroi ont été victimes,
  • lui demander d’agir pour mettre en place un « Pôle langues territorial » en formation initiale et continue sur le territoire Givet / Revin.

C’est dans ce contexte que s’est tenue hier à Givet une réunion d’information des deux conseils d’administration des lycées Vauban de Givet et Jean Moulin de Revin au cours de laquelle le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale des Ardennes a annoncé :

  • la nomination prochaine d’un nouveau Proviseur pour le lycée Vauban en septembre 2014, avec le maintien d’un Proviseur-adjoint,
  • l’ouverture en septembre 2014 des options DGEMC (Droit et Grands Enjeux du Monde Contemporain) à raison de 3h/semaine en Terminale L et LVA (Langue Vivante Approfondie) à raison de 3h/semaine en Première L et Terminale L dans les 2 établissements avec enseignement en présentiel et à distance,
  • l’ouverture en septembre 2014 d’une initiation à la philosophie en Première L à raison de 2h/semaine dont une en enseignement à distance,
  • le recrutement d’un assistant pédagogique pour chaque établissement pour accompagner les élèves lors des enseignements à distance,
  • la mise en oeuvre de projets partagés culturels entre les deux établissements notamment sur le devoir de mémoire, le théâtre et le cinéma.

A noter également, le rôle central joué par la Région Champagne-Ardenne dans ces évolutions, puisque la Région sous l’impulsion de son Président réalisera un investissement de 60 000€ en matériels et câblage pour permettre les enseignements à distance dans les lycées Vauban et Jean Moulin.

Christophe Léonard se félicite par conséquent de ces avancées solides et concrètes qui démontrent que la mobilisation de tous les acteurs locaux n’a pas été vaine. Il est en effet indiscutable que les annonces faites hier ne sont pas celles qui étaient initialement envisagées par l’Education nationale et donc, qu’à force de conviction et de travail, les choses peuvent bouger positivement dans les Ardennes.

Convaincu que la formation des jeunes est un enjeu majeur du développement de notre territoire, le Député sera néanmoins extrêmement vigilant sur la mise en oeuvre effective de ces annonces pour la rentrée 2014.

Il reste également mobiliser pour l’installation rapide du futur « Pôle langues territorial » et pour la concrétisation prochaine d’une offre de formation élargie et post-bac qualitative et cohérente sur les deux lycées.



Christophe Léonard, Député des Ardennes