Communiqué de Presse : Elections européennes

Ouvrir un autre chemin, maintenant ! L’Europe est aujourd’hui une auberge espagnole ouverte aux quatre vents du libéralisme économique, boursier, bancaire et idéologique.

Communiqués nationaux

En témoigne l’absence totale de protection sociale, fiscale et environnementale des travailleurs et citoyens européens et donc de nos compatriotes.

La délocalisation de la production de machines à laver de Revin vers la Pologne par le Groupe Electrolux en est la parfaite illustration.

Les électeurs français ont par conséquent sévèrement sanctionné, ce dimanche, dans les urnes, le grand écart constitué par 30 ans de promesses non-tenues, élections après élections, et la réalité quotidienne que leur impose le Traité de Lisbonne de 2007, au mépris du vote négatif qu’ils ont exprimé en 2005 sur le Traité Constitutionnel Européen.

Incontestablement, le FN amalgame les colères et devient à chaque scrutin électoral un exutoire plus puissant.

Le Parti Socialiste quant à lui, force historique de progrès et de transformation sociale, balloté entre sa demande d’une plus grande protection des citoyens français et son respect discipliné des critères de Maastricht en termes de déficit budgétaire et de dette publique, est dans une impasse européenne et nationale qui conduit les électeurs de gauche à se détourner de lui. Le Gouvernement et singulièrement le Parlement doivent au plus vite se saisir des textes budgétaires en discussion d’ici l’été pour ouvrir une autre perspective. Il ne s’agit pas d’accélérer dans la même voie mais d’ouvrir un autre chemin.

Dans le respect du contrat de confiance scellé en 2012 avec les électeurs de la deuxième circonscription, je prendrai avec détermination toute ma part dans ces débats.