Communiqué de Presse : Electrolux Revin - Encore un effort Monsieur Samuelson !

Alors que demain, 1er octobre, est programmé un Comité d’Entreprise et que ce vendredi Electrolux est assigné devant le Tribunal de Grande Instance de Charleville-Mézières, les salariés revinois du géant suédois de l’électroménager demeurent dans la plus extrême expectative.

Communiqués nationaux

En effet, au terme du plan social validé par référendum le 2 juin dernier, les équipes de Revin vont passer d’un grand groupe mondialisé à une grosse PME en devenir : SELNI.

A cet égard, le développement et la production du moteur BLDC est la clé de voûte mais aussi le talon d’Achille de ce pari industriel qui concerne 186 salariés, dont 64 postes liés exclusivement au BLDC, sur les 400 préexistants.

De fait, il reste encore à valider les étapes cruciales de dépôt des brevets et d’homologation des clients.

La colère exprimée aujourd’hui par les salariés relève par conséquent d’une frustration forte et d’autant plus légitime que des doutes sérieux persistent dans leur esprit sur les capacités financières, techniques et managériales du repreneur.

A ce stade, une seule certitude semble faire l’unanimité à savoir la stabilité du Business plan de reprise jusqu’en 2016.

C’est mince…

C’est pourquoi, conformément aux engagements qu’il a pris le 11 mars 2013 à Bercy, devant le Ministre du Redressement Productif, je demande à Monsieur Jonas Samuelson, Directeur Electrolux Europe, un dernier effort de compréhension pour une meilleure information, une meilleure sécurisation et surtout une meilleure indemnisation de ses salariés.

Christophe Léonard

Député des Ardennes - Conseiller Général du canton de Charleville-Centre