Communiqué de Presse : Fonderies Collignon - Mobilisés pour l’emploi à Deville

Cet après-midi, le Tribunal de Commerce de Sedan a décidé de placer Les Fonderies Collignon, entreprise emblématique de la commune de Deville employant 108 salariés, en redressement judiciaire.

Communiqués nationaux

Spécialisée dans la production de pièces de liaison en acier moulé et en fonte pour les secteurs du BTP, de l’automobile et des machines agricoles, l’entreprise séculaire était sortie en septembre 2014 d’une procédure de sauvegarde.

Mobilisés dès cette époque sur le sujet, alors Conseillers généraux, nous avons travaillé avec Erik PILARDEAU, Président de la Communauté de Communes Meuse et Semoy, à convaincre l’Assemblée Départementale de débloquer à parité avec le Conseil Régional une aide d’un montant global de 500 000 € pour cette entreprise.

Un an plus tard, souhaitant faire un point d’étape, j’ai rencontré les représentants syndicaux et Monsieur Vincent COLLIGNON, PDG de l’entreprise, lequel était à la recherche d’un adossement industriel d’ici au 31 décembre prochain.

Faute d’avoir trouvé un partenaire industriel solide, ce dernier semble avoir souhaité tirer au plus vite la sonnette d’alarme par cette nouvelle procédure.

C’est pourquoi, avec le Maire de Deville, Jean-Claude BAUER, et les Conseillers Départementaux Erik PILARDEAU et Elisabeth BONILLO, nous rencontrerons ce soir et demain les représentants syndicaux puis les services de l’Unité Territoriale des Ardennes de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi), et très prochainement Monsieur COLLIGNON, afin d’évaluer au mieux la situation.

Collectivement, nous souhaitons mobiliser tous les moyens et toutes les énergies disponibles pour assurer un avenir aux Fonderies Collignon et à leurs salariés.

Christophe Léonard, député des Ardennes