Communiqué de Presse : Lycées de Givet et de Revin

Christophe Léonard bientôt reçu au Ministère de l’Education nationale

Communiqués nationaux

Alors que la carte scolaire concernant les deux lycées semble particulièrement menacée au terme des diagnostics actuellement portés par le Recteur de l’Académie de Reims et le DASEN des Ardennes, Député et suppléante, élus de Revin et de Givet, représentants des parents d’élèves, professeurs et collectif devenu association « GIVI J’Y RESTE », nous sommes convaincus que la formation des jeunes est un enjeu majeur du développement de notre territoire.

A ce titre, l’éventuelle fermeture de la filière littéraire au lycée Vauban n’est pas acceptable. Une telle décision serait à l’évidence une preuve de malveillance à l’égard des habitants de la deuxième circonscription des Ardennes et de leur avenir.

Nous tirons par conséquent la sonnette d’alarme et proposons d’enrichir l’offre existante plutôt que d’en laisser détruire une partie.

Pour ce faire, nous sommes à l’initiative d’une offre alternative de formation adaptée aux enjeux de demain.

Dans cette optique, la pertinence pour nos enfants et notre bassin de vie de conserver côte à côte ces deux lycées dans une offre de complémentarité, de non concurrence, d’attractivité et d’excellence est une évidence.

Complémentarité d’abord : deux pôles distincts mais unis pour proposer une offre adaptée à la situation géographique et économique locale avec, d’une part, la préservation des filières existantes au Lycée de Givet et l’adjonction de filières tournées vers les langues (avec en perspective un projet dès la maternelle), le tourisme et les technologies du nucléaire et d’autre part, une orientation vers l’économie de demain, par des enseignements axés sur le développement durable, les nouvelles technologies et les filières vertes, au lycée de Revin.

Non concurrence, ensuite : entre les deux lycées précités bien sûr, mais aussi vis-à-vis des autres lycées ardennais en choisissant d’implanter des filières inexistantes dans le département ou d’apporter une offre supplémentaire à une filière saturée (ST2S, …).

Attractivité : au regard de l’offre locale, régionale et transfrontalière actuelles, il nous apparaît opportun de structurer des enseignements capables d’attirer vers ces deux lycées des élèves issus d’autres territoires y compris de la Belgique toute proche.

Excellence, enfin : notre territoire répond aux critères de l’éducation prioritaire. Dès lors, nous souhaitons que nos deux lycées soient labellisés « lycée d’excellence » au sein d’un pôle de réussite scolaire dans le but d’obtenir les moyens nécessaires pour offrir à nos jeunes les meilleures chances de succès mais aussi de permettre une attractivité supplémentaire à notre territoire, aux yeux des entreprises concernées par les nouvelles formations qui y seront proposées.

Pour donner corps et vie à ce projet, résultat de la réflexion et de la concertation mise en place entre élus, professionnels et citoyens déterminés à travailler ensemble pour développer les capacités et les compétences de leur territoire, nous avons souhaité par courrier ci-joint attirer l’attention du Ministre de l’Education Nationale, Monsieur Vincent PEILLON, et solliciter son arbitrage sur l’évolution de l’offre scolaire dans le nord de la 2ème circonscription des Ardennes.

Un rendez-vous vient d’être fixé au Mardi 15 janvier 2013 à 18H00 au Ministère de l’Education nationale.