Communiqué de Presse : Vers une nouvelle formation post-bac à l'IUT carolo...

Une Licence Pro Marketing Opérationnel pourrait ouvrir ses portes à la rentrée 2016 à Charleville-Mézières

Communiqués nationaux

J’ai défendu auprès de Madame Najat VALLAUD-BELKACEM, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de Monsieur Thierry MANDON, Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le projet de création, sur le site carolomacérien de l’Institut Universitaire de Technologique (IUT) de Reims / Châlons / Charleville (RCC), d’une Licence professionnelle « Marketing Opérationnel », en formation continue et en alternance qui accueillerait ses premiers étudiants dès la rentrée 2016.

Ce projet de formation, articulé autour de deux parcours Distrisup (Distribution agro-alimentaire, distribution des vins et en particulier le Champagne, et distribution dans le domaine de l’habitat) et Marketing de la Vente et de la Gestion de la Relation Client, est le fruit d’une étroite collaboration entre les départements de l’IUT et traduit la volonté de proposer une offre de formation qui répond à la fois aux besoins du marché de l’emploi et aux attentes des étudiants de 1er cycle universitaire qui souhaitent s’engager dans une formation professionnalisante de marketing à Bac +3.

Dès lors, convaincu que ce projet servira au mieux le développement du tissu économique local ainsi que la question de l’employabilité et de la disponibilité sur le marché de personnels formés exprimée par les entreprises locales dans une région possédant la plus faible proportion de diplômés ou d’étudiants parmi sa population adulte résidente : 22,2% contre 42,1% en Ile-de-France et 27% en France (province) et où le niveau d’études de la population adulte a moins progressé par rapport au niveau national avec un taux de +12,7 points contre 15,2 depuis 1990, je l’ai soutenu auprès des ministères compétents.

Le dossier de création sera examiné en juin prochain par le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER). En cas d’avis favorable, les autorités ministérielles se prononceront sur la mise en place de cette nouvelle formation professionnalisante dès la rentrée universitaire 2016.

Il est aujourd’hui primordial que l’offre de formation destinée aux jeunes ardennais s’ouvre sur de nouvelles possibilités répondant à un besoin avéré des acteurs économiques locaux et favorisant l’accès des étudiants à de réelles possibilités d’emploi sur le territoire régional dans un esprit d’innovation.

Christophe Léonard, député des Ardennes