Communiqué de presse : Politique de la Ville

Sitôt la proposition de nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville connue, Christophe Léonard s’est saisi du dossier.

Communiqués nationaux

Ce mardi 17 juin 2014, Madame Najat VALAUD-BELKACEM, Ministre de la Ville, a annoncé la proposition gouvernementale de nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville, suite à la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 et aux études conduites par le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET).

C’est avec surprise que Christophe Léonard, a constaté que Bogny-sur-Meuse, Fumay, Nouzonville et Revin étaient classées « Communes sortantes de la Politique de la Ville » par le Ministère.

Le Député de la 2ème circonscription des Ardennes estime cette proposition illogique compte tenu de la situation socio-économique du département et de ces territoires en particulier.

En effet, ces quatre villes sont bénéficiaires d’un Contrat Urbain de Cohésion Social (CUCS) et à l’exception de Nouzonville, éligibles au Programme de Réussite Educative (PRE). Par ailleurs, Revin et Fumay font l’objet d’opérations de renouvellement urbain avec l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine), et Bogny-sur-Meuse développe un projet de « mini-ANRU » dans le cadre d’une convention de solidarité urbaine avec la Région Champagne-Ardenne. Quant à Nouzonville, elle occupe la seconde place dans le classement départemental des zones les plus touchées par le chômage avec un taux de 25 %, selon l’INSEE et 60% de ses habitants ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

De fait, l’annonce de la Ministre est donc totalement incompréhensible.

C’est pourquoi dans la matinée, Christophe Léonard est intervenu directement auprès de son Directeur de Cabinet Adjoint, en charge du dossier, et du Préfet des Ardennes. Il a aussi pris l’attache du Maire de Bogny-sur-Meuse, Monsieur Erik Pilardeau, du Maire de Fumay, Monsieur Mario Iglesias, du Maire de Nouzonville, Monsieur Florian Lecoultre, et du Maire de Revin, Monsieur Daniel Durbecq.

Alors que la carte parue aujourd’hui ne sera définitive qu’en septembre prochain, le Député des Ardennes et les élus sont convenus de retravailler les critères d’éligibilité pour chaque commune en partenariat avec la Préfecture.

D’ores et déjà, deux réunions sont prévues avec les services du Préfet. Demain, mercredi 18 juin, à 16h30, pour Revin et vendredi 20 juin à 11h, avec Bogny-sur-Meuse.

D’ici à début juillet, Christophe Léonard indique qu’il s’agira de convaincre le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires de la nécessité d’un réexamen de chaque dossier dans un impératif de cohérence des politiques publiques sur le long terme.


Christophe Léonard, Député des Ardennes