Communiqué de Presse : Service Relation Client A Distance (RCAD) de Charleville-Mézières

La SCNF supprime 15 emplois en gare de Charleville-Mézières, une décision inacceptable !

Façade permanence CM

Le 31 janvier dernier, la Direction Régionale SNCF Mobilité a annoncé la fermeture au 1er octobre prochain du Service Relation Client A Distance (RCAD) de Charleville-Mézières afin de concentrer ses Centres d’Appels Clients dans les grands centres urbains, et notamment à Nancy.

Cette décision supprime 15 emplois dans notre Département.

Je ne peux l’accepter.

C’est pourquoi, le 21 février, j’ai rencontré Monsieur Stéphane Volant, Secrétaire Général de la SNCF, ainsi que la Conseillère parlementaire de Monsieur Guillaume Pepy, Président de la SNCF, afin de leur soumettre une solution alternative.

En effet, Monsieur Boris Ravignon, Maire de Charleville-Mézières, au terme de sa rencontre avec la CGT Cheminots le 16 février dernier a proposé de mettre à disposition de la SNCF, dans des conditions économiques souples, les anciens locaux actuellement disponibles de la CAF des Ardennes dont la ville est propriétaire, d’une superficie de 600 M2 situés à proximité de la gare, afin d’y regrouper les services de RCAD plutôt qu’à Nancy.

Je m’associe effectivement à cette proposition qui aura le mérite de conserver, et même d’augmenter le nombre d’emplois dans notre département, tout en garantissant une installation idéale à la SNCF.

Mes interlocuteurs m’ont assuré en retour de l’étude sérieuse et rapide de cette piste de réflexion dont je ne manquerai pas de communiquer les conclusions.

Vous pouvez compter sur ma mobilisation sans faille sur cette question cruciale de la sauvegarde de l’emploi, des services publics et du développement de l’activité économique dans notre département.

Christophe Léonard, député des Ardennes