Communiqué de Presse : Un arbitrage ministériel attendu pour le lycée de Givet

J’ai été reçu à ma demande par le Directeur de Cabinet de la Ministre de l’Education nationale le 8 octobre dernier.

Communiqués nationaux

Suite à la suspension le 1er octobre par le Tribunal Administratif de Châlons-en-Champagne, au motif d’un doute sérieux sur la légalité de l’acte et de l’urgence de la situation, de la décision du 4 septembre dernier portée par l’actuelle proviseure de la cité scolaire Vauban de supprimer une classe de seconde à la rentrée 2015 au lycée de Givet, j’ai été reçu, à ma demande, par le Directeur de Cabinet de la Ministre de l’Education nationale le 8 octobre dernier.

A cette occasion, compte tenu des très vives tensions actuelles tant au lycée qu’au collège, j’ai défendu la nécessité d’un retour rapide au dialogue et l’urgence de la mise en œuvre de la feuille de route suivante :

1- Nommer rapidement une direction autonome et à temps plein à la cité scolaire Vauban faisant autorité,

2- Répondre au contournement récurrent des lycées de Givet et de Revin par les collégiens du secteur de la vallée de la Meuse au profit des 4 lycées de Charleville-Mézières pour un total de 100 élèves en 2014 (dernière statistique connue), soit l’équivalent de 3 classes de seconde avec 25 élèves en moins pour Givet et 75 pour Revin, dont près de 60 sur la seule base des enseignements d’exploration de langues, biotechnique et santé/social, par l’évolution de l’offre globale de formation des 2 lycées telle que préconisée en novembre 2013 par l’Inspection Générale de l’Education nationale,

3- Appliquer la seule décision juridique stable à ce jour, à savoir celle du Conseil d’Administration du lycée de Givet du 18 juin 2015 qui a acté une Dotation Horaire Globale définitive répartie sur 3 classes de seconde.

Au terme de cet échange constructif de plus d’une heure, où l’écoute respectueuse des points de vue a prévalu, le Directeur de Cabinet de la Ministre, après un rappel du cadre réglementaire en vigueur, a pris l’engagement de répondre au plus vite et avec pragmatisme à cette situation de blocage dans l’intérêt de l’ensemble de la communauté éducative du lycée de Givet.

Le 16 octobre, j’ai également rencontré, à ma demande, la nouvelle Rectrice de l’Académie de Reims pour une prise de contact et un large tour d’horizon sur les enjeux éducatifs de la 2ème circonscription des Ardennes. Dans ce cadre, elle m’a indiqué vouloir approfondir à l’échelle de l’académie l’apprentissage des langues étrangères, mais aussi tout mettre en œuvre pour nommer à la rentrée 2016 une direction de plein exercice à la cité scolaire Vauban et procéder, dans les meilleurs délais, à l’évaluation partagée de la visio-conférence mise en place depuis septembre 2014 entre les lycées de Givet et de Revin.

C’est dans ce contexte que se tiendra demain l’Assemblée Générale de l’association « GIVI j'y reste » au terme de laquelle seront ou non décidées par les membres du Conseil d’Administration du lycée de Givet la nouvelle saisine du Tribunal Administratif pour faire appliquer la décision du Conseil d’Administration du 18 juin 2015 et la constitution de partie civile pour faux en écriture publique à l’encontre de l’actuelle proviseure.

Christophe Léonard, Député des Ardennes