Dans la Presse : Aides aux entreprises - une vigilance renforcée

Bouclé en une journée pour cause de visite présidentielle le lendemain, le débat d'orientation budgétaire (qui ne donne lieu à aucun vote) a montré plus de convergences que de différences entre majorité et opposition.

Journaux - Presse

PÉRIODE de crise oblige, le rapport consacré aux affaires économiques a été l'un des plus débattus lundi, lors des orientations budgétaires. Même si, paradoxalement, il a permis à la majorité et à l'opposition de se retrouver sur un certain nombre d'actions à mener.

Christophe Léonard (PS, Charleville-centre) a formulé plusieurs propositions qui lui ont été suggérées après les critiques formulées à l'encontre des aides apportées par le département dans les dossiers Ardennes Forge et Sopal.

Il a proposé notamment un renforcement du rôle de la commission des affaires économiques, la mise en place d'une commission départementale de contrôle et d'évaluation des aides publiques, le respect d'un certain nombre d'obligations de la part des bénéficiaires des aides et le remboursement intégral des fonds en cas de délocalisation partielle ou totale.

Afin de privilégier « la démarche de projet à la logique de guichet », le conseiller général de Charleville-centre a suggéré également plusieurs mesures favorisant l'avance remboursable à la subvention (aide de 15 % moitié sous forme d'avance remboursable et moitié sous forme de subvention, extension du dispositif d'aides aux personnes qui ne créent que leur propre emploi ou encore aide au financement du besoin en fonds de roulement).

« Voilà un bon travail de réflexion en commission », a répondu le président Huré, qui a rappelé que la plupart des propositions faites existaient déjà, parfois sous une forme différente.

« Le contrôle de nos aides, il existe. Avant de s'engager, on demande l'avis des organismes consulaires concernés et même de la Banque de France. Jusqu'ici, Sopal comprise, nous avons eu moins de 5 % d'échec. Et quand il n'y a pas respect du contrat, nous demandons le remboursement ».

Bernard Giraud Journaliste L'Union L'Ardennais