Dans la Presse : Au fil des débats

ENDETTEMENT

L’encours de la dette devrait s’établir à près de 140 millions d’euros au 1er Janvier 2009. Ce qui représente une capacité de désendettement (environ quatre ans) qui nous situe dans la moyenne des départements français. Par habitant, l’endettement est de 462 euros, la moyenne nationale étant de 418 euros.

Journaux - Presse

CITE DES JEUNES ET DES ETUDIANTS

La cité des jeunes et des étudiants bénéficiait jusqu’alors d’un soutien du conseil général dans le cadre de la mise en place du dispositif en faveur des quartiers urbains. Or le département estime aujourd’hui que les actions menées par la structure ne correspondent pas aux objectifs fixés. Il a donc été proposé aux conseillers généraux de suspendre cette aide financière en 2009. Pierre Cordier (divers droite, Nouzonville) et Christophe Léonard (PS, Charleville-centre) ont émis des réserves mais ont voté le rapport.

GENS DU VOYAGE

A propos des aires d’accueil des gens du voyage, Christophe Léonard s’est étonné qu’aucune demande de financement de la ville de Charleville-Mézières ne soit parvenue au conseil général. « La ville a fait savoir qu’elle n’avait pas de terrain »,a répondu Alain Guillaumin, le directeur général des services.

QUATRE KILOMETRES PAR AN

Le prolongement de l’A34 (on doit maintenant dire A 304) vers la Belgique devrait s’étaler sur sept ans. « Ça fait un rythme de quatre kilomètres par an », a fustigé Michel Sobanska (UMP, Rocroi).

Benoît Huré a répondu qu’il avait demandé solennellement l’ouverture de la branche Ouest à la circulation en 2013 au plus tard.

TRANSPORTS SCOLAIRES

Marc Laménie (UMP, Tourteron) a insisté sur l’effort consenti par la collectivité au niveau des transports scolaires avec un crédit de 15,4 millions d’euros inscrits au budget primitif 2009. Michel Sobanska a abondé dans le même sens en soulignant que les dépenses consacrées aux transports scolaires avaient triplé en quatorze ans. Les Ardennes restent l’un des rares départements où les transports scolaires sont gratuits.

GARE TGV A MOHON

Lors de l’examen du rapport consacré aux transports, Christophe Léonard a demandé un vote séparé à propos de l’étude sur la création d’un gare TGV au sud du triangle de Mohon. « Je considère que c’est de l’argent perdu. Rien ne se réalisera là-bas, quelles que soient les conclusions de cette étude ». Il s’est donc abstenu sur ce point précis, de même que Jacques Morlacchi (PS, Le Chesne), Dominique Ruelle (PS, Revin) et Hugues Mahieu (PS, Flize).

AERODROME

Christophe Léonard a demandé également un vote séparé au sujet de l’aérodrome. Un seul autre conseiller, Bruno François (PS, Mézières -Est), s’est abstenu avec lui sur ce point.

GARE DE POIX-TERRON

Les élus étant décidément très divisés sur ce dossier des transports, Joseph Afribot (divers droite, Rethel) a lui aussi demandé un vote séparé sur la participation du conseil général au projet de point d’arrêt en gare de Poix-Terron, justifié par l’implantation du CFA « métiers du bâtiment ».

« On a un CFA à Rethel avec une capacité d’accueil de 450 élèves sur onze hectares et qui n’accueille que 70 élèves », a souligné le maire d’Acy-Romance qui a été le seul à voter contre. Dans l’opposition, sept conseillers se sont abstenus.

L'Union L'Ardennais