Dans la Presse : Bernard Cazeneuve à Charleville cet automne

[…]

Hier dans les Ardennes, le Ministre de l'intérieur a réagi aux problèmes d’insécurité qui frappent depuis des mois le quartier de Manchester à Charleville-Mézières

04 07 15 visite Cazeneuve

Sans estimer que la création d’une Zone de sécurité prioritaire, demandée par le maire Boris Ravignon, soit « justifiée » , le premier flic de France s’est pourtant dit « sensibilisé » à ce problème, et prêt à revenir dans les Ardennes pour tenter de l’endiguer.

« Je me rendrai bientôt à Charleville-Mézières, en septembre ou en octobre, pour rencontrer les élus. Ce qui compte pour moi, c’est qu’il y ait des moyens et des effectifs. Le label ZSP n’est pas le seul moyen de parvenir à nos objectifs. Compte tenu des événements récents, je souhaite mettre en place un dispositif qui fonctionne. Je connais la situation, le maire l’a évoquée plusieurs fois avec le préfet et mon cabinet. »

Concernant les moyens, dont il a beaucoup été question hier à travers la construction de la nouvelle caserne (portée par le conseil départemental), Bernard Cazeneuve a aussi mis en avant le recrutement de « 500 emplois chaque année dans la police et la gendarmerie », auxquels s’est ajoutée, après les attentats de janvier, la création de « 1 500 emplois dont 500 dans le renseignement » .

Le renseignement était au cœur d’une réunion de travail non annoncée, qui s’est tenue hier matin à Revin, où le ministre est arrivé en hélicoptère au petit matin. « Nous avons fait à Revin une réunion de travail sur la lutte contre la radicalisation et le terrorisme », a précisé le ministre, qui a appelé le préfet et les forces de sécurité à « la mobilisation générale ». « Face au terrorisme, nous devons travailler sans trêve, sans pause. Aujourd’hui, 2 000 Français sont concernés de près ou de loin par la lutte terroriste, dont 700 ont fréquenté les exactions, les décapitations (…), et 130 qui sont déjà morts en Irak ou en Syrie. »

Une des armes, selon Bernard Cazeneuve, réside dans les nouveaux postes dédiés au renseignement, dont une antenne territoriale spécialisée vient d’être créée au sein de la gendarmerie des Ardennes.

Enfin, dans un tout autre registre, difficile de passer outre le béguin du ministre de l’Intérieur pour notre département. Il l’a rappelé en introduction : « J’ai une affection particulière pour les Ardennes, où j’ai une partie de ma famille, et où je me rends régulièrement, à l’occasion par exemple de rendez-vous culturels d’envergure nationale, comme le festival des marionnettes et le Cabaret vert. »

Sa nouvelle visite, à la rentrée, pourrait ainsi coïncider avec le festival mondial des théâtres de marionnettes, qui se tient du 18 au 27 septembre.

Guillaume Lévy Journaliste – L’Union-L’Ardennais – 25 07 2015