Dans la Presse : Bogny-sur-Meuse - Des vœux de solidarité et de combat

Dans ses vœux aux forces vives du territoire, Erik Pilardeau a appelé au combat et à la résistance contre le chômage et pour le développement économique.

voeux 2013 bogny

DEVANT près de 300 personnes, le maire Erik Pilardeau a présenté ses vœux et ceux de l'ensemble des élus de la communauté de communes Meuse et Semoy aux « forces vives » du territoire.

En présence de Christophe Léonard, député, de nombreux maires et adjoints, des représentants du monde enseignant, industriel et associatif, des corps constitués, Erik Pilardeau a, en premier lieu, tenu à « saluer l'engagement, la volonté et le travail » de ceux qui contribuent à faire vivre et progresser le territoire.

Dans un contexte actuel particulièrement mouvementé de la vie politique ardennaise, il a rappelé l'aspiration des citoyens « demandant moins de politique politicienne, avec ces escalades verbales ou ces règlements de comptes comme il en fleurit régulièrement depuis plusieurs mois sur tout sujet, mais plus encore de vérité, de sens collectif, de résultats et de solidarité ». Pour lui, il est indispensable « non seulement d'avoir, mais aussi de mettre en œuvre une véritable vision d'avenir pour nos Ardennes, qui ont besoin de tous pour construire des politiques innovantes, au niveau communal, intercommunal comme départemental : moins de sectarisme, de technocratie, plus d'action, plus de bon sens ! »

Mettre fin aux « peurs agitées »

S'inscrivant délibérément en dehors des querelles de personnes qui ont régné en maître à la fin 2012, il assure avec véhémence que « le véritable combat, la véritable résistance, c'est contre le chômage et pour le développement économique qu'il faut les conduire ! », allusion aux différentes déclarations autour de l'épineux dossier de l'intercommunalité.

Maire et président de la com'com, Erik Pilardeau n'en a pas oublié son rôle de conseiller général du canton de Monthermé, en réclamant une réforme structurelle des financements et une clarification des compétences départementales.

Il a aussi abordé des sujets qui concernent en premier lieu le territoire de Meuse et Semoy, « l'indispensable » contournement nord-ouest de Charleville-Mézières, le devenir de l'antenne CPAM de Monthermé, la rénovation de la ligne ferroviaire Charleville-Mézières/Givet.

Au niveau intercommunal, il a rappelé les 4,2 millions d'euros d'investissements réalisés en 2012, « alors que, la même année, dans le cadre d'une fiscalité maîtrisée, le montant total des impôts perçus a été de 1,7 million d'euros ».

Il a évidemment parlé du « renforcement de la communauté de communes dès ce 1er janvier avec la prise de nouvelles compétences et l'émergence d'une nouvelle carte intercommunale départementale avec notamment la création de la future grande interco Nord-Ardennes ». Il a appelé « à un travail immédiat, constructif et pragmatique permettant de mettre fin aux peurs agitées et de répondre à l'immense défi économique et social qui est commun à tout ce territoire ».

Au niveau communal, le maire a rappelé l'ensemble des 3,6 millions d'euros d'investissements de 2012, avec d'abord le dossier de l'assainissement et la réhabilitation d'habitats collectifs.

Le développement économique, l'amélioration du cadre de vie, la fin des travaux d'assainissement sont au premier rang des projets 2013, sans oublier l'effort conséquent fait au niveau de l'éducation et de la solidarité. L'année nouvelle est chargée !

Mirko SPASIC avec notre correspondant local Dominique PAYON L’Union L’Ardennais