Dans la Presse : Bourg-Fidèle - Une journée portes ouvertes pour parler de I’ autisme

L’association Ensemble pour Aurélien et Jason – Donnons un avenir à nos enfants autistes, a ouvert les portes de son lieu d’accueil à Bourg-Fidèle.

CL ensemble pour aurélien et jason

Familles, bénévoles mais aussi professionnels (psychologue, orthophoniste, psychomotricienne …) se sont mis à la disposition des visiteurs. L’occasion pour de nombreuses familles, élus, professionnels et habitants du village, de découvrir cette association, en direction de 38 enfants autistes ardennais et leurs familles. Parmi eux, les parents de Jade, 2 ans : « Nous venons d’apprendre que notre enfant est autiste. En nous rendant ici, nous sommes venus chercher des informations et des conseils auprès d’autres patents confrontés à ce handicap ». Plusieurs familles d’adultes autistes se sont également rendues sur place, le témoignage de leur parcours a beaucoup ému. Un parcours semé d’embûches : « A L’époque, témoigne une maman, le médecin m’a dit : « votre enfant va mal, mais c’est de votre faute. C’est vous qu’il faut soigner ».

Aujourd’hui encore, alors que Ia recherche a prouvé scientifiquement que les causes de I’ autisme étaient dues à un trouble neurologique, il arrive encore à certains parents d’entendre des propos de ce type … Le parcours est toujours compliqué, du diagnostic à la prise en charge, des démarches administratives à la scolarisation : rien n’est simple.

« Environ 40 visiteurs sont venus nous rencontrer ; notre journée portes ouvertes a eu du succès, se félicite Stéphanie Chacel , présidente de l’association. C’est important que les familles sachent que nous sommes là. Dans notre association, les familles sont actrices de l’éducation de leur enfant : Ils se forment, s’investissent, s’entourent de professionnels spécialisés et leurs enfants progressent. Malheureusement, bien qu’une prise en charge ABA (Analyse appliquée du comportement) soit une méthode reconnue pour son efficacité, recommandée par la Haute autorité de la santé et faisant partie intégrante du troisième plan autisme. Celle-ci est intégralement à la charge des familles (entre 500 et 1 000 euros par mois) ! Il y a encore du chemin à parcourir ».

L’Union L’Ardennais