Dans la Presse : CG08 / Un diagnostic et des remèdes en grande partie partagés

Face à la situation financière du département, majorité et opposition partagent souvent la même analyse sur les remèdes à apporter.

Journaux - Presse

A l'exception d'une intervention un peu polémique de Pierre Cordier (divers droite, Nouzonville) visant à dénoncer les propos… polémiques de Christophe Léonard (PS, Charleville-centre) lors de précédentes sessions, le débat d'orientations budgétaires, lundi, n'a pas donné lieu à de violentes passes d'armes entre majorité et opposition. Comme si chacun avait pris pleinement conscience de l'urgence qu'il y a désormais à faire front commun face à une crise dont tout laisse à penser qu'elle va s'inscrire dans la durée.

Christophe Léonard est même allé jusqu'à dire que le groupe PS-divers gauche se retrouvait dans la plupart des pistes proposées pour soutenir l'économie dans le budget 2013, notamment en ce qui concerne le dispositif d'intervention destiné à aider les PME en phase d'amorçage, pour accompagner, par exemple, ces entreprises à développer des activités émergentes, sous la forme d'une avance remboursable plafonnée à 50.000 euros.

Le porte-parole de l'opposition a proposé par ailleurs plusieurs pistes de réflexion, en suggérant de réorienter la politique de communication autour des clubs et des événements phares du département ou encore de créer un conseil de développement territorial (en remplacement de feue l'agence de développement économique) avec le conseil général et les intercommunalités, tout en assurant le président Huré qu'il serait à ses côtés pour que le département puisse émarger au fonds d'aide exceptionnel destiné à aider les départements les plus en difficulté.

Un débat d'orientations budgétaires ne donne pas lieu à un vote. Il permet en revanche aux élus de se laisser aller à quelques commentaires.

Morceaux choisis.

  • Variable

De Pierre Pandini (divers gauche, Mézières centre -ouest)

« L'investissement devient la variable d'ajustement des budgets départementaux. Ce débat d'orientations budgétaires est tronqué car nous n'avons aucune marge de manœuvre ».

  • Fiscalité

De Michel Sobanska (UMP, Rocroi)

« Je ne crois pas qu'il faille augmenter la fiscalité en 2013. L'Etat s'est déjà chargé de ponctionner les entreprises et les ménages ».

  • Collèges

Du même

« Si on nous avait écoutés il y a six ans, on n'en serait pas là où on en est aujourd'hui ».

  • Soins

D'Erik Pilardeau (PS, Monthermé)

« On a souvent dit que les finances départementales étaient à bout de souffle. Elles doivent maintenant être placées en soins intensifs ».

  • Télétravail

De Jean-François Leclet (Modem, majorité départementale, Novion-Porcien)

« Il y a des opportunités qu'il faut saisir au plus vite. Comme encourager l'implantation de pôles de télétravail dans les territoires affaiblis ».

  • Ajustement

De Boris Ravignon (UMP, Charleville-La Houillère)

« Si nous devons faire un effort d'ajustement, je pense qu'il doit passer par les dépenses ».

  • Rassemblement

De Benoît Huré (UMP, Signy-le-Petit)

« La France et nos Ardennes ont besoin de ce rassemblement de tous pour mettre en œuvre des mesures et des réformes courageuses et innovantes, avec moins de sectarisme, de parisianisme et de technocratie ».

Bernard GIRAUD Journaliste L'Union L'Ardennais