Dans la Presse : Christophe Léonard a pu obtenir le maintien important d’aides sur sa circonscription

Lors de son rendez-vous avec la ministre, Christophe Léonard a obtenu pour Revin, Fumay et Bogny-sur- Meuse, le maintien des crédits de financement des dispositifs PRE (Programme de réussite éducative), adulte relais et des conventions ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) en cours.

CL

Il a aussi obtenu la capacité d’émarger au Fonds de soutien financier de la Caisse des dépôts et consignation et donc de bénéficier de taux d’intérêt bonifiés mais aussi de mobiliser les Fonds européens ; Il commente : « On nous a assuré qu’il y aurait des crédits élevés réservés à ces communes dans le cadre des contrats de ville, cela peut notamment garantir les aides aux centres sociaux. Mais ici tout est à faire. Il faut que les communes réfléchissent aux opérations qu’elles veulent mettre en place pour leur population et aux plans de financement avant de signer ces contrats avec l’État ».

Concernant Nouzonville, et ce serait aussi le cas pour Vivier, selon le député, la situation est sensiblement différente. « L’interlocuteur pour la signature du contrat de ville est la grande agglomération. C’est elle qui doit négocier les contrats de ville avec I ‘État et répartir les crédits. Ce sera. Un choix politique de sa part de cibler une partie des crédits aussi sur Nouzonville et Vivier-au-Court.

La Semaine des Ardennes