Dans la presse : Christophe Léonard réplique sèchement à Pierre Cordier

Droit de réponse à l’article de l’Ardennais du 7 juin 2017 intitulé « Une candidature de réaction »

Journaux - Presse

Dans l’article du journal L'Ardennais paru le 7 juin 2017 intitulé : « Une candidature de réaction », le candidat « Les Républicains » met en cause mon honnêteté en déclarant : « Les engagements qui avaient été pris par Christophe Léonard n’ont pas été tenus ».

Cette déclaration, dispensée sans arguments venant l’étayer, ne m’étonne pas de la part de son auteur. Il suffit de se souvenir qu’il est celui qui, prétextant une erreur, a livré publiquement le numéro de téléphone portable du maire de Monthermé lors de la violente polémique à propos des oies Bernaches, l’an passé !

Il me parait toutefois nécessaire d’exercer ici un droit de réponse de manière à rétablir la réalité.

Depuis 2012, je me suis engagé, avec cœur, force et détermination, sur le terrain et à l’Assemblée Nationale, pour défendre les intérêts de notre circonscription : notre jeunesse, nos emplois et notre sécurité.

Mes actions sont connues, conformes à la parole donnée et consultables sur mon site internet.

Comparativement, je suis très curieux de connaître les dossiers importants pour notre circonscription auxquels on pourrait accoler le nom de ce candidat cumulard depuis près de vingt ans.

De fait, s’il faut avoir été condamné deux fois administrativement pour harcèlement moral et faire payer la note par les contribuables de sa commune, ou encore avoir été viré de la présidence du SDIS08 pour mauvais comportement pour représenter mes concitoyens à l’Assemblée Nationale, alors effectivement, je n’ai pas les qualités requises.

Mais si au contraire, les citoyen-ne-s de notre circonscription appuient leur appréciation sur des critères différents, je ne doute pas qu’ils sauront reconnaître mon investissement sans faille et mon engagement libre, clair et déterminé au service de notre territoire.