Dans la presse : Christophe LEONARD soutient la candidature d'Arnaud Montebourg

Seul élu ardennais présent à Frangy lors de la déclaration de candidature d’Arnaud Montebourg à la présidentielle, Christophe Léonard ne cache plus son choix.

26 09 16 soutien montebourg image

Vous êtes le seul député socialiste des Ardennes et vous affichez clairement votre soutien à Arnaud Montebourg pour les prochaines présidentielles, pourquoi ce choix?

En 2011, j’ai fait le choix de Martine Aubry aux primaires de la gauche. c’était le choix qui me semblait le plus opportun à ce moment-là. Le Arnaud Montebourg de 2011 n’a plus rien à voir avec celui de 2016. J’ai appris à mieux connaître Arnaud Montebourg lors de son passage au Ministère de l’Economie car dans le cadre de mon mandat, j’ai fait beaucoup de déplacements à Bercy pour défendre les intérêts économiques de la circonscription. J’y ai découvert un homme à l’écoute et pertinent dans ses choix.

Arnaud Montebourg a détaillé une partie de son programme, quelles propositions retenez-vous à titre personnel ?

Un référendum sur les institutions comprenant le passage à 350 parlementaires dont cinquante à la proportionnelle, cent sénateurs tirés au sort, le septennat présidentiel non renouvelable ou encore la fin de l’article 49.3 de la constitution. Côté développement économique, il faut déjà revoir l’Europe et en finir avec la gestion des hauts fonctionnaires pour remettre le citoyen au cœur de la politique européenne. Il veut aussi aider les PME à embaucher. Avec une embauche par pme, nous trouverions trois millions d’emplois en France.

A la gauche de François Hollande, les candidatures se multiplient. Pourquoi ne pas avoir, par exemple, choisi Benoît Hamon ou Gérard Filoche ?

J’ai toujours apprécié Benoît (Hamon) mais pour autant, la démarche d’Arnaud Montebourg m’a plus convaincu. Ce que j’ai entendu de Benoît m’a moins captivé car trop léger pour le moment.

Propos recueillis par Julien Tilmant pour le Journal L'Union - L'Ardennais, 26 09 2016