Dans la Presse : Electrolux, symbole de «l'état d'urgence»

Les Ardennais appelés à manifester mercredi à 14 heures. Protester contre l'austérité, la récession, tel est l'objectif de l'action menée mercredi.

manif electrolux senlis

Répondant à l'appel des instances nationales et européennes à manifester mercredi contre « l'austérité et la récession imposée aux salariés européens », les unions départementales CGT, CFDT, FSU, UNSA invitent les Ardennais à se mobiliser et à venir défiler, à Revin, mercredi, au départ de l'usine Electrolux jusqu'à la mairie.

Dans un communiqué, ces syndicats précisent : « Pour les salariés ardennais, la politique du groupe Ardam Electrolux illustre parfaitement l'état d'urgence dans lequel se trouve l'emploi industriel. Un seul but est recherché par ces consortiums dominant le monde du travail : le profit et rien d'autre que le profit. Et ce ne sont pas les efforts de persuasions émis par le gouvernement, notamment via la présentation du pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi, qui vont rassurer les salariés français. »

Mobilisation relayée sur le net

Des élus et représentants politiques ont déjà fait savoir, par communiqué, qu'ils seraient présents lors de cette action.

La fédération ardennaise du Parti communiste écrit : « Avec plus de 4 000 emplois industriels liquidés en dix ans, le département des Ardennes est victime de la politique libérale destructrice basée sur l'austérité. Nous constatons localement que les cadeaux au patronat, à l'exemple de la zone franche, n'atténuent en rien notre déclin industriel et économique. C'est pourquoi le plan gouvernemental sur la compétitivité nous inquiète et va encore réduire le niveau de vie de nos concitoyens plutôt que de s'attaquer aux racines du mal, les profits capitalistes exorbitants […]

Le mouvement doit être d'autant plus fort dans notre département que les annonces de fermetures d'entreprises se succèdent. La dernière en date est Electrolux qui est menacée par la multinationale suédoise. Nous exprimons notre solidarité aux salariés en lutte. » Le PC réitère sa position pour le vote « rapide par les parlementaires d'une loi contre les licenciements boursiers. Sur cette question, nous interpellerons le député PS de la vallée de la Meuse. »

Le député Christophe Léonard, qui annonce également être présent mercredi : « Aujourd'hui, l'Europe sociale est synonyme de licenciements ! L'Europe politique, d'impuissance et de déni démocratique ! L'Europe économique, de plan d'austérité ! Refusons cette logique de déclin. Ensemble, agissons pour qu'enfin l'Europe soit le symbole de la solidarité, de la régulation sociale, fiscale et environnementale mais aussi l'organisatrice d'une véritable politique industrielle ! »

Une mobilisation relayée également sur le net, via Facebook. Les « Martin » espèrent que la population sera nombreuse à se joindre à cette action.

Symboliquement et en concordance avec l'actualité économique et sociale revinoise, le rendez-vous a été fixé à 14 heures, devant l'entrée de l'usine Electrolux. Ensuite le cortège défilera jusqu'à la mairie.

L’Union L’Ardennais