Dans la Presse : Emploi : Léonard obtient un BER raboté

Au bout de la nuit, Christophe Léonard a arraché la prolongation du Bassin d’emploi à redynamiser (BER) des Ardennes, qui touche 362 communes sur 463.

BER article 06 12 13

L’amendement qu’il avait déposé avec deux députés de l’Ariège (qui bénéficie aussi d’un BER) a été voté jeudi à 1 heure du matin, dans le cadre du Projet de loi de finances rectificative 2013.

Dès le printemps, le député PS de la 2e circonscription avait proposé au préfet de Région de prolonger le dispositif, lancé en 2007 par Jean-Luc Warsmann, qui a permis de maintenir ou créer 2 800 emplois. Alors qu’en octobre, la Mission de contrôle et d’évaluation de l’Assemblée avait préconisé d’y mettre un terme, l’élu a réussi à convaincre le ministre du Budget Bernard Cazeneuve. « Même si les exonérations incluses dans le BER ont entraîné des effets d’aubaine, le bilan est largement positif », insiste le député, qui évoque « un amendement à plusieurs millions, qui va favoriser de gros dossiers en cours, comme Ardam à Revin ».

Le dispositif actuel a cependant été raboté. D’une part, le BER ne sera prolongé que d’un an. « Le rapporteur général et le ministre Cazeneuve ont indiqué qu’une année supplémentaire était envisageable », nuance Christophe Léonard. D’autre part, les exonérations de charges sociales et fiscales seront ramenées de sept à cinq ans, et pour satisfaire les collectivités locales, les exonérations d’impôts locaux vont disparaître. Des modifications critiquées par le président du conseil général Benoît Huré (UMP), qui estimait hier que les Ardennes ont « perdu un atout majeur pour la compétitivité et l’attractivité de leur territoire ».

Reste, selon Christophe Léonard, à se « retrousser les manches pour attirer de nouvelles entreprises, en particulier dans le cadre des 34 filières d’avenir défendues par le gouvernement ».

Guillaume Lévy Journaliste L’Union l’Ardennais