Dans la Presse : « Il faut faire l’unité au-delà des querelles »

Pour Christophe Léonard, unique député PS de Champagne-Ardenne, « l’essentiel commence avec ce congrès ».
Journaux - Presse

« Après quatre défaites électorales, dans un contexte d’épuisement militant et de désenchantement vis-à-vis du discours du Bourget de François Hollande, le rôle de vigie des députés et des responsables politiques est impératif ». Absent du congrès national de Poitiers pour rester sur le terrain, le député n’en reste pas moins engagé dans la motion B, portée par Christian Paul, présent quant à lui dans la Vienne. « J’ai porté la motion B dans les Ardennes et les militants nous ont mis en tête avec 49 % des voix. Cela fait ressortir une envie des militants de faire respecter les engagements de 2012, ce que je fais en tant que député. Si la motion A reprend pour elle des propositions que nous mettons en avant depuis des mois, c’est bien que nous sommes au plus près de ce qu’attendent les socialistes des élus en place. Maintenant, c’est à nous, les lanceurs d’alertes (les frondeurs ndlr), de faire en sorte que les lois que nous passons à l’assemblée nationale fassent la réussite des deux dernières années du mandat », poursuit Christophe Léonard.

Localement, le député affirme « qu’au-delà des querelles d’écuries, il est dans l’intérêt du PS de se réunir autour d’une candidature unique capable de faire l’unité et respectant la volonté du vote des militants. Sans ce renouvellement nécessaire, le parti socialiste risque d’en subir les conséquences ». Bien que restant vague à ce sujet, ce dernier estime que les militants qui le connaissent « comprennent parfaitement le message (qu’il) souhaite faire passer ».

Julien TILMANT Journaliste L’Union-L’Ardennais – 06 06 2015