Dans la Presse : L'avenir de la filière littéraire à Vauban toujours incertain

Au sortir de la réunion de vendredi, tout semblait réglé. Le sort réservé à la filière littéraire à Givet diffère selon les intervenants. Elus et Education nationale ne l'auraient pas entendu de la même oreille.

cité scolaire Vauban

TOUTES les parties présentes à la table ronde qui s'est tenue vendredi, semblaient d'accord au moins sur un point : statuer sur le devenir de la filière littéraire du lycée Vauban.

La réunion s'est achevée aux alentours de 12 h 30 ; les représentants de l'Education nationale et les élus concernés s'étaient, semble-t-il, quittés sur un accord.

Quelques heures après, pourtant, divers communiqués contradictoires nous parvenaient : l'académie faisait part d'un regroupement envisagé entre la filière de Revin et celle de Givet, tandis que le maire de Givet, Claude Wallendorff, affirmait, dans un communiqué triomphant intitulé « La 1re L du lycée Vauban » est sauvée », la non-mutualisation des deux sections.

« Devant quarante personnes »

Peu de temps après, dans un style plus sobre, le député Christophe Léonard, comme son homologue givetois, annonçait qu'il n'y aurait pas de mutualisation avec Revin et qu'il y aurait une première littéraire en septembre au lycée Vauban.

Selon MM. Wallendorff et Léonard, Patrice Dutot, Directeur académique des services de l'Education Nationale (Dasen) aurait dit vendredi être d'accord avec eux.

De prendre à témoin la quarantaine de personnes présentes à cette table ronde.

Une position qui diffère très nettement de celle du communiqué officiel de l'académie publié une heure plus tard.

« Il y a quelque chose de pourri au royaume de l'Education Nationale ! » réagissait Claude Wallendorff.

« J'ai entendu le Dasen dire qu'il n'y aurait pas de fusion devant 40 personnes. Je n'y comprends plus rien ! ».

« Tout le monde était d'accord à midi et à 14 heures, tout a changé ! C'est sans doute le recteur qui a voulu rattraper le coup ! »

Le député Christophe Léonard, quant à lui, a indiqué également avoir entendu Patrice Dutot affirmer le maintien de la 1re L de Givet en septembre.

Les versions concordent donc du côté des élus.

Reste qu'à la veille des vacances d'été, élèves, parents et enseignants sont toujours dans l'expectative.

Chacun souhaite évidemment être fixé rapidement pour envisager un peu plus sereinement la rentrée en septembre.

Nous avons tenté de joindre, sans succès, par téléphone le Dasen, M. Patrice Dutot. C'est donc sur la base du communiqué officiel publié par le rectorat que nous avons exprimé la position de l'Education nationale.

Charles-Henri Raffin Journaliste L’Union L’Ardennais