Dans la Presse : La nomination d’une proviseure, «juste la normalité, pas une victoire»

Malgré cette nomination, les craintes d’une mutualisation entre le lycée Vauban et le lycée Jean Moulin de Revin sont toujours réelles.

manif lycées vauban et J Moulin

Il aura donc fallu attendre trois mois entre l’annonce d’une nomination prochaine d’un proviseur à la rentrée au lycée Vauban et sa nomination effective la semaine dernière. Ce sera Aline Dacunka, qui était auparavant proviseure adjointe au lycée de Bazeilles, qui prendra la tête de l’établissement à partir de septembre.

« C’est la première fois qu’on attend aussi longtemps pour connaître le nom d’un proviseur », faire remarquer Kathy Chavatte, trésorière de GiVi, le collectif de vigilance scolaire de la Pointe des Ardennes, et adjointe aux affaires scolaires. En avril dernier, le collectif avait organisé des actions pour défendre l’avenir de l’établissement givetois.

Les risques de mutualisation toujours présents

Cependant, l’heure n’est pas à la satisfaction. « C’est juste la normalité. Ce n’est pas une victoire. On n’a pas à s’en féliciter », ajoute-t-elle. Les craintes d’une mutualisation avec le lycée Jean-Moulin de Revin sont toujours présentes. « Cette période d’attente a permis de dérouler le tapis rouge au projet de mutualisation », soutient Kathy Chavatte.

Christophe Léonard, député des Ardennes, aussi se positionne contre cette mutualisation. Il est en faveur d’une « nouvelle offre de formation pour les lycées de Givet de et Revin fondée sur la préservation côte à côte des deux établissements. Une première étape a été franchie. Il reste beaucoup de chemin à parcourir. »

Amélie Girard Journaliste L’Union L’Ardennais