Dans la Presse : La SIBA poursuit son développement à Braux

L’entreprise de Francis Rouschop, spécialisée dans les produits béton, a reçu la visite du préfet au moment où son nouveau site débute ses essais.

visite entreprise SIBA

La SIBA (société industrielle des bétons ardennais), entreprise familiale de la famille Rouschop, a reçu en début de semaine la visite du préfet Frédéric Perissat, qui continue chaque semaine ses rencontres avec l’économie ardennaise, industrielle, agricole ou commerciale. Il était accompagné pour la circonstance par Érik Pilardeau, le maire de Bogny et par le député de la circonscription Christophe Léonard. Une façon pour le représentant de l’État de connaître les difficultés et les attentes des entrepreneurs, mais aussi de rappeler les dispositifs mis en place par l’État et parfois méconnus.

Francis Rouschop, fondateur et dirigeant de cette société, est secondé par son épouse qui dirige la holding chapeautant les trois sites de production et par son fils Gaël, le responsable technico-commercial. L’entreprise est spécialisée dans les produits béton, réalisant des chambres de télécommunications, des chambres pour l’éclairage public, des buses de puits, des regards d’eaux pluviales ronds et carrés, des socles de candélabre et des dalles de répartition. Elle occupe 6 000 m2 le long de la Meuse, dans les anciens bâtiments de la Cigcem. Francis Rouschop a une longue expérience des produits béton, sa précédente entreprise ayant fabriqué des contrepoids de machines à laver et du mobilier urbain durant 20 ans, avant d’être victime de la conjoncture.

LA SIBA emploie 24 salariés sur deux sites à Bogny-sur-Meuse

Francis Rouschop se félicite de la progression de 10 % de son chiffre d’affaires en 2014, mais l’entreprise subit une baisse de rentabilité, en raison des prix tirés par le bas du fait de la conjoncture et de la concurrence. L’activité est tournée actuellement à 75 % vers les chambres de télécommunications, mais ses diversifications montent chaque année en puissance. La SIBA tire son épingle du jeu grâce à des produits certifiés aux normes CE et NF. Elle dispose d’ailleurs d’un labo de certification sur son site principal.

L’entreprise emploie au total 35 personnes, dont 24 dans les usines ardennaises et 11 sur son site de Pertuis, dans le Vaucluse. Elle produit 140 chambres par jour, soit 75 tonnes de béton.

Mirko Spasic Journaliste L’Union L’Ardennais – 23 01 2015