Dans la presse : le Député Léonard défend les fusillés pour l'exemple

Le Député Christophe Léonard défend les fusillés pour l'exemple

logo l'ardennais

Il y a quelques jours, Christophe Léonard a pris la parole, dans l'hémicycle du Palais-Bourbon, pour défendre la mémoire des soldats fusillés pour l'exemple durant la Première Guerre mondiale. Ils seraient, selon les chiffres officiels, 618 sur un total de 2 500 condamnations à mort prononcées sur 140 000 jugements rendus entre 1914 et 19418. "Bien sûr, il n'appartient pas aux parlementaires d'écrire l'histoire, et encore moins de la juger à partir de nos valeurs actuelles. Mais alors que nous commémorons cette année le centenaire de la bataille de Verdun, il est de la responsabilité de la représentation nationale de s'interroger sur la place que la Nation souhaite accorder à ces soldats au sein de la mémoire collective", a déclaré le député ardennais. "Combien ont été exécutés pour s'être égarés dans la confusion des combats, pour avoir été faussement accusés de s'être auto-mutilés en vue d'échapper au combat alors même qu'ils y avaient été blessés, pour avoir appliqué un ordre donné par un capitaine mort et incapable de les défendre, pour avoir été tirés au sort après avoir refusé une percé inutile et sanglante ?", s'est interrogé Christophe Léonard. Selon qui "il est plus que temps de réunir enfin en une seule et même mémoire apaisée tous ceux qui, durant cette guerre, sont morts au nom de la France. Il est aujourd'hui plus que temps que notre Nation rétablisse officiellement et symboliquement dans leur honneur l'ensemble de ces soldats."

Olivier DURAND, journaliste, l'Ardennais 04 06 16