Dans la Presse : Le député Léonard : « surpris, rassuré… mais vigilant »

Nous avons contacté à deux reprises hier Christophe Léonard. Une première fois dans la matinée, à la lecture du Parisien, puis en début de soirée.

caserne dumerbion

« Hier (mercredi), nous avons justement auditionné le ministre Jean-Yves Le Drian, sur un sujet certes différent (la défense européenne), dans le cadre de la commission de la Défense et celle des Affaires européennes, exceptionnellement réunies. Je suis membre des deux. Et dans la soirée, dans un autre cadre, j'ai de nouveau rencontré le ministre, au sujet cette fois du Livre blanc, mais il ne m'a pas du tout évoqué l'hypothèse d'une disparition du 3e Génie ou en tout cas de la disparition de la présence militaire à Charleville… dont il sait que je suis l'élu… »

« Surpris », donc, à la lecture du Parisien hier matin, le député PS de Charleville-Givet a d'ailleurs voulu tout de suite reprécisé certaines choses : « Les travaux de la commission du Livre blanc ont été prolongés jusqu'à la fin février. Les conclusions seront remises alors au Président de la République et ensuite, en fonction des orientations stratégiques, les décisions suivront via une loi de programmation. En tout état de cause, les travaux de la commission sont loin d'être achevés. J'imagine que certaines pistes et orientations stratégiques citées dans l'article ne sont pas inventées, en revanche, il y a sans doute quelques extrapolations trop rapides… »

Et le député d'indiquer au passage que le gouvernement français a maintenu son budget militaire, « contrairement à l'Espagne où une baisse de 30 % a été décidée et même au Royaume-Uni, où il y a un recul de 8 %…»

«Il va de soi que je vais très rapidement reprendre contact avec mes collègues socialistes membres de la commission du Livre blanc, à savoir Patricia Adam - présidente de la commission de la Défense - et Eduardo Rihan Cypel. Et bien sûr, contacter le ministère. Je suis surpris, je n'ose y croire, mais il faut être toujours vigilant… »

Et le député de conclure hier matin : « A mon arrivée à l'Assemblée, je souhaitais siéger au sein de la commission des Affaires économiques. Mon deuxième choix fut la Défense. Je ne le regrette pas… »

De fait, hier soir, il était plutôt rassuré. « La présidente Patricia Adam m'a indiqué que cet article semblait reprendre surtout des éléments d'un ancien rapport de la Cour des comptes. Cela n'a rien à voir avec les travaux du Livre blanc auxquels elle participe activement, qui sont d'ordre stratégique. Il semble qu'il y ait eu par ailleurs confusion entre la notion de base (aérienne, ou militaire) et base de défense… Il faut toujours rester attentif, mais sur ce coup-là, je pense qu'on peut être rassuré. »

Philippe Mellet Journaliste L’Union L’Ardennais