Dans la Presse : Les Imprimantes 3D sont livrées

Le député Christophe Léonard avait souhaité que les lycées et collèges de son canton soient, eux aussi, équipés d'un imprimante 3D. Ce sera chose faite dès aujourd'hui

Imprimante 3D

Lorsqu'il a décidé de puiser 17 000 euros dans sa réserve parlementaire pour doter les dix-sept collèges et lycées de sa circonscription d'une imprimante 3D (l 000 euros pièce). Le député Christophe Léonard n'a pas voulu léser son canton (qui est en dehors de cette circonscription). Il s'est donc servi de ses indemnités - de conseiller général cette fois - pour offrir une de ces précieuses machines aux cinq établissements publics de Charleville-centre. Hier matin. c'est le lycée Sévigné qui a été équipé, juste avant le collège Jean-Macé et le lycée Chanzy. Aujourd'hui, la distribution se poursuit au collège Rimbaud et au lycée Bazin.

« Il y en a assez d'entendre qu'on est à Tchernobil-Mézieres »

Christophe Léonard a été littéralement subjugué par cette nouvelle technologie et c'est le message qu'il a voulu faire passer. « Il n'y a pas besoin d'avoir fait 15 ans d'études pour comprendre que cette innovation technique va bouleverser l'avenir. Il y en a assez d'entendre qu'on est à Tchernobyl-Mézières. Ici on a le Cabaret vert, les marionnettes et l'impression 3D ! » Et de rappeler la labellisation du laboratoire Fab-LAB de l'Institut de formation technique supérieur (lFTS) qui hisse Charleville-Mézières parmi les 14 villes retenues par I'État. « Sur 154 dossiers proposés » se réjouit Jean-Paul Chopart, directeur de l'lFTS. Et comme une démonstration est bien plus explicite qu'un discours, l'imprimante 3D, prise en main par des étudiants de I'IFTS, a réalisé quelques maillons d'une chaîne qui n'était jusque-là qu'une image dans l'ordinateur branché à proximité. De quoi donner envie aux lycéens de tenter cette nouvelle aventure, voire même d'entamer plus tard une formation... à l'lFTS.

Source l'Ardennais