Dans la Presse : Le député rend l'hommage de la Nation aux Sapeurs-Pompiers morts au feu

Les orphelins des pompiers visitent le département.

Quatre familles sont accueillies pendant une semaine dans les Ardennes, un moment de détente pour les orphelins, placé sous le signe de la solidarité.

photo CL orphelins des pompiers

Hier soir, l’association « Aidons les orphelins des sapeurs-pompiers » a organisé une réception, en présence de nombreuses personnalités à la mairie de Nouzonville. Quatre familles, invitées à passer une semaine en terre ardennaise, ont été mises à l’honneur. Le sergent Fabien Playe, sapeur-pompier volontaire au centre de secours, est le président de cette association qui compte une vingtaine de membres bénévoles – huit pompiers actifs et quatorze personnes civiles de la commune. A ne pas confondre avec l’amicale des sapeurs-pompiers, dont elle est indépendante. En collaboration avec l'Œuvre des pupilles orphelins, à Paris, ces bénévoles reçoivent chaque année des orphelins de pompiers et leurs familles (cousins, grands-parents) afin de leur offrir des vacances spéciales.

Projet et budget étudiés avec attention

C’est une première dans les Ardennes et pour l'association. « Les quatre familles arrivent du Morbihan, d’Eure-et-Loir, de Chalon-sur-Saône et d’Ivry. Quinze personnes en tout qui seront logées dans des chalets aux Vieilles-Forges », précise Fabien Playe. Le séjour se déroulera en deux étapes. En début de semaine, les familles seront libres de visiter le département et la Belgique proche. Vendre après-midi, d’autres activités ludiques et touristiques seront organisées ainsi qu’un repas pour fêter la fin du séjour.

« Nous présentons notre projet aux Œuvres des pupilles orphelins tous les ans, en octobre. Puis il passe en commission. Tout est surveillé étroitement », explique le pompier. Cette année, l’association a pu mettre en place cet accueil grâce à un budget de 6 000 euros. « Nous avons reçu une subvention de 800 euros de la mairie, et les commerçants nous font un pourcentage sur les achats que nous effectuons. Sinon, tout au long de l’année, nous organisons des lotos, on participe au marché de Noël et à la fête de printemps de la commune », raconte-t-il avec fierté.

Marie Le Lagadec Journaliste L'Union L'Ardennais - 03.08.2014