Dans la presse : Lycée de Givet - Nouvelle audience au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées hier matin, place de la République, pour dénoncer la fermeture d’une classe au lycée.

30 09 15 Givet image

(...)

La mobilisation avait pour objectif de protester contre la fermeture, depuis la rentrée, d’une des trois classes de seconde générale du lycée Vauban. Et la date n’était pas choisie au hasard : à la même heure hier avait lieu, au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, une audience où était examinée une demande de suspension de cette mesure de fermeture de classe (voir plus bas).

(...)

Faut-il rouvrir en urgence une troisième classe de seconde au lycée Vauban de Givet ? C’est la question qui était examinée hier par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne. Pour défendre le « oui », un avocat représentant les élus givetois et le député Christophe Léonard. Pour argumenter en faveur du «non », la proviseur des lycées de Givet et Revin, Aline Dacunka, accompagnée de représentants du rectorat.

Le fond de la procédure doit déterminer si la décision de fermer cette classe, prise par Aline Dacunka début septembre, était légale ou non, sachant qu’elle n’a pas été votée en bonne et due forme par un conseil d’administration. «Pour moi cette décision est illégale, et si elle est illégale, elle doit être suspendue », explique Christophe Léonard. Ceci impliquerait de s’en remettre à un précédent vote, de la mi-juin, établissant trois classes de seconde à Givet.

Le tribunal dira dans les prochains jours s’il suspend en urgence la mesure de fermeture de classe. Que cette décision soit prise ou non, la juge se prononcera à nouveau dans quelques mois sur le fond de l’affaire : la fermeture était-elle légale ?

Claire Martin-Delozanne, Journaliste L'Union - L'Ardennais, 30 09 2015