Dans la Presse : Rassemblement, hier, place de la Campagne - Une loi pour réhabiliter les fusillés pour la France

Une cinquantaine de personnes (*) ont participé, hier après-midi, au premier rassemblement organisé par la Ligue des droits de l'homme et la Libre-pensée, pour la réhabilitation des fusillés pour la France.

Rassemblement fusillés pour l'exemple

Tour à tour, Alain Tournafol, président de la Libre-pensée 08, le maire de Revin Alain Roy, le député Christophe Léonard et Jean-Claude Vion, président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme ont pris la parole pour évoquer l'esprit de Jean Jaurès, rappelant son parcours, son engagement pacifique et ses actions.

Alain Roy a, entre autres, également rappelé les diverses interventions récentes du secrétaire d'Etat aux Anciens combattants, Kader Arif. Il a annoncé par ailleurs qu'un vœu sera proposé au conseil municipal en décembre.

Le député est même allé plus loin, estimant qu'il était question de près de « 140 000 soldats français qui devraient obtenir la mention : Mort pour la France », faisant référence notamment aux militaires contraints d'effectuer « des travaux dits publics dans les colonies » et a indiqué, qu'il « présenterait un vœu en fin d'année à l'assemblée départementale ».

Enfin, Jean-Claude Vion et Alain Tournafol ont martelé leur volonté de voir rapidement une loi de réhabilitation collective des fusillés pour la France.

« La Grande-Bretagne, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada ont réhabilité leurs fusillés. La France, à l'exception d'une cinquantaine au compte-gouttes, ne leur a pas encore rendu honneur alors qu'ils sont plus de 600 poilus, sur qui pèse injustement l'indignité nationale », déclarait Jean-Claude Vion.

Ils fondent bon espoir que le président de la République, qui s'est exprimé dans ce sens, dans sa région de Corrèze, apporte une suite favorable à leur requête.

(*) Etaient présents : Sylvain Dalla-Rosa, Claudine Ledoux, Michèle Leflon, Dominique Ruelle, Yannick Langrenez, ainsi que des Francs-maçons libres dans des loges libres du Grand Orient de France et du droit humain.

L’Union L’Ardennais