Dans la Presse : Venue de Sarkozy - les acteurs de la vie locale réagissent

Avant la venue de Nicolas Sarkozy à La Fonte Ardennaise, puis au pré-congrès de l’association des maires à Renwez le 19 avril, des acteurs de la vie locale interpellent à leur manière le président de la République.

CL 2
CHRISTOPHE LÉONARD
chef de file du groupe socialiste et divers gauche au conseil général

« J’attendais du Président qu’il vienne à Revin ou à Bogny-sur-Meuse parler de l’avenir de l’industrie en France et dans les Ardennes. Cela aurait été symbolique et plein de panache. J’attends du Chef de l’Etat des paroles fortes de rassemblement autour de notre pacte républicain : Liberté - Egalité - Fraternité. Qu’il nous explique ses solutions pour répondre aux besoins élémentaires de la nation et des Ardennais : travailler, se nourrir, se loger, se soigner, bien vieillir…

Pour les Ardennes, j’espère qu’il va faire un chèque à l’ordre du conseil général de 120 millions d’euros, soit le montant de la non compensation par l’Etat des politiques transférées au Département que sont le Revenu de Solidarité active, l’Allocation personnalisée d’autonomie et la Prestation de compensation du handicap.Cette dette de l’Etat envers notre territoire plombe indiscutablement nos perspectives d’avenir.

J’aimerais également comprendre comment la réforme territoriale qui, dans les Ardennes, rabotera nos 37 cantons pour donner naissance à 33 territoires, apportera plus de simplicité, de clarté et de transparence démocratique.

Enfin, je souhaite connaître sa vision de l’intérêt général et économique de notre département dans le cadre de la future réorganisation intercommunale des Ardennes ».

Pascal Remy Journaliste l’Union l’Ardennais