J'y étais : Audience solennelle du Tribunal de Grande Instance de Charleville-Mézières

Lors de l’audience solennelle du TGI, qui marquait hier le début de l’année judiciaire, procureur et président du tribunal ont dénoncé des manques de moyens humains, matériels et financiers.

12 01 16  audience tgi image

L’audience solennelle de rentrée du tribunal de grande instance de Charleville-Mézières s’est tenue, hier matin, dans un contexte de restrictions budgétaires. Le président du TGI, Pascal Carlier, ainsi que le procureur de la république, Laurent de Caigny, ont notamment évoqué un manque de moyens humains, matériels et financiers. Des problèmes qui « impactent directement la qualité des enquêtes et de la réponse pénale », a souligné le procureur. Avant d’ajouter : « Le surcroît de taches liées à l’état d’urgence n’est qu’une occasion supplémentaire de constater à quel point les conditions d’exercice des missions confiées au parquet ne sont plus tenables (…). Nous sommes passés de la gestion de la pénurie à celle de l’indigence. »

(...)

Guillaume Decourt, Journaliste L'Union - L'Ardennais, 12 01 2016