J'y étais : Cérémonie de vœux de la Préfecture et du Conseil départemental des Ardennes

Christophe Léonard a participé à la cérémonie de vœux organisée conjointement par la Préfecture et le Conseil départemental des Ardennes.

26 01 16 voeux Pref CD image

Si la cérémonie, commune au département et à la préfecture avait été annulée en 2015 après les événements de « Charlie Hebdo », celle de 2016 a finalement été maintenue.

« Je tiens à vous dire d’emblée qu’avec Monsieur le Préfet, nous avions pensé, au lendemain des attentats du 13 novembre, ne pas maintenir cette cérémonie conjointe de présentation des vœux, traditionnellement organisée la première semaine de janvier »

La déclaration émanait, hier soir de Benoît Huré en préambule de cette cérémonie des vœux. Le président du conseil départemental et le préfet des Ardennes ayant finalement décidé de se plier à cet exercice qualifié de « tradition républicaine » par le préfet Perissat. Les récents attentats perpétrés en France à la fin de l’année 2015 n’ont finalement pas eu raison de ce rendez-vous. « Il nous est apparu que cette cérémonie avait du sens et qu’elle devait se tenir même de manière plus retreinte et frugale », a insisté Frédéric Perissat.

Pas d’annonces tonitruantes mais plutôt l’occasion de passer en revue certains faits marquants de cette année 2015. « La courbe du chômage s’est infléchie dans notre département : de plus de 10 % pour les moins de 25 ans », a souligné le représentant de l’État. Et de citer en exemple le cas de l’entreprise KME dont « le travail constant entre l’État territorial, les cabinets ministériels, les élus et les partenaires sociaux a été déterminant pour la poursuite de l’activité. » Mobilisation également du côté des projets structurants rendus possible grâce aux enveloppes du Contrat de plan État/Région : le campus du Moulin Le Blanc, l’école supérieure des arts de la marionnette, l’extension de la voie verte et la plateforme de fabrication additive Platinium 3D. Même discours du côté du président Huré qui citait en exemple « ces grands acteurs nationaux et internationaux qui investissement lourdement dans les Ardennes : le groupe PSA, la société Amada et Hermès. » Pour autant, le préfet n’a pas manqué d’évoquer le projet du nouveau schéma départemental de coopération intercommunale. « J’exhorte les élus à s’interroger sur les conséquences d’un schéma sans ambition, sans vision qui ne garantira pas sa pérennité et qui obérera pour longtemps la capacité des territoires ardennais à profiter des opportunités de la grande région. »

Corinne Lange, Journaliste L'Union - L'Ardennais, 26 01 2016