J'y étais : Débat sur le rôle du régime social des indépendants

Christophe Léonard a participé lundi soir à la chambre de commerce et de l'industrie à une réunion d'information-débat autour du RSI.

09 03 16 réunion débat rsi image

(...)

L’événement, lancé à l’initiative de la chambre de métiers, a réuni une cinquantaine de personnes, artisans ou commerçants. Une belle réussite, pour un sujet compliqué, source de nombreuses incompréhensions.

(...)

De fait, certains soucis ont été abordés lors du débat, comme l’impossibilité d’obtenir un mi-temps thérapeutique, soulevée par une femme d’artisan, qui, « très malade », a du tout de même reprendre son activité. Réponse de la représentante du RSI : « C’est une demande formulée depuis des années, qui va aboutir », avec la mise en place d’un temps partiel thérapeutique. Pour les maladies professionnelles, en revanche, rien de prévu. « Les pouvoirs publics excluent les indépendants du compte pénibilité, de façon assez incompréhensible», note la représentante du RSI.

Certes, tout n’est pas absolument noir, le RSI accomplissant sa tâche de redistribution, sous forme, par exemple, de prestations maladie ou maternité (70 millions d’euros versés en Champagne-Ardenne en 2014) ou aidant certaines entreprises en difficulté (133 000 euros d’aides ont été versés l’an passé dans les Ardennes, à 64 entreprises).

Finalement, malgré quelques petites frictions, le débat se révèle plutôt profitable, à la grande satisfaction du député Christophe Léonard : « Il faudrait en faire tous les jours : il y a un gros déficit d’échange, de compréhension. C’est, parfois, difficile de trouver le bon interlocuteur… » Pour rappel, à Charleville, le RSI est installé dans les locaux de l’Urssaf, rue Ferroul.

(...)

J.A., Journaliste L'Union - l'Ardennais, 09 03 2016