J'y étais : Inauguration de la salle de tennis de table de Monthermé

Ce samedi matin marquait un jour important à Monthermé pour le club de tennis de table qui inaugurait avec beaucoup d’émotion leur nouvelle salle située dans l’ancienne école maternelle de la rive gauche en lui donnant le nom de Jean-Marie Ingels, fondateur de l’association en 1978, aujourd’hui disparu.

05 09 15 tennis de table monthermé 1

Cette demande formulée par son successeur également prénommé Jean-Marie (Willig) a été reçue très favorablement par la Ville. Encerclé par une assistance tout ouïe dans la cour de l’établissement (où demeure encore au sol le traçage d’un jeu de marelle), le 1 er magistrat, Alain Bernard, a retracé le parcours de Jean-Marie Ingels qu’il a lui-même bien connu en tant que coiffeur pour hommes de la cité.

Une plaque et de l'émotion

Et de rappeler : « Le personnage, malgré sa gentillesse et son caractère discret, était doté d’une volonté à toute épreuve lorsqu’il s’agissait de faire vivre le sport dans la commune. Ce qui lui valut d’être décoré de la médaille de la Jeunesse et des Sports ». Et de conclure : « Il y a quelques années, nous avons dû fermer cette école pour des raisons démographiques. C’est ainsi qu’après une rénovation partielle de la maternelle, nous avons décidé d’attribuer cette ancienne salle de classe au club qui jusqu’alors pratiquait dans le gymnase du Cosec ».

Une fois la plaque dévoilée sous le regard ému de la famille Ingels et des nombreux élus à laquelle avait pris part le député Christophe Léonard, l’assemblée a pris place dans la salle où elle fut invitée à lever son verre en l’honneur de son président fondateur ainsi qu’à la réussite et à l’avenir du club.

Journal L'Union - L'Ardennais, 11 09 2015