J'y étais : Rencontre avec la mini-entreprise du collège Notre-Dame de Charleville-Mézières

Christophe Léonard est allé à la rencontre d'une quinzaine d’élèves de Notre-Dame qui ont fabriqué des objets originaux en lien avec l’Euro de foot et qu’ils vont maintenant commercialiser.

07 03 16 Set ap'euro

À l’heure où leurs petits camarades jouent au ballon dans la cour, les élèves de la « mini-entreprise » du collège Notre-Dame, à Mézières, mettent à profit la pause méridienne pour peaufiner leur projet. Forte d’une quinzaine de membres (en classes de 6 e , 5 e et 4 e ), cette équipe planche depuis le début de l’année scolaire sur un projet à la fois commercial et créatif, intitulé « Set’Ap’Euro ».

Directement lié à l’Euro de foot, qui se disputera en France au mois de juin, ce projet consiste à fabriquer en série un « plateau télé », qui permet d’attacher six gobelets en plastique autour d’un socle en matériaux recyclés. Avec, au centre, un trou pour placer l’indispensable récipient pour les cacahuètes ou autres gâteaux «apéro ». Le kit parfait, en somme, pour tous ceux, et celles, qui veulent partager un moment de convivialité tout en regardant les matches à la télé.

CONCEPTION DE A À Z

« Les verres s’encastrent dans le socle, cela évite qu’ils soient renversés», expliquent les entrepreneurs en herbe. De l’utile et de l’agréable à la fois, avec un marché forcément porteur, à trois mois désormais du début de l’Euro. Des sous-verres et des pogs (petites rondelles de carton illustrées) sont également fabriqués, complétant l’arsenal ludique.

Les premiers exemplaires des plateaux télé viennent d’être terminés et les élèves ont fait une présentation de leur produit, lundi dans l’enceinte du collège, devant des professeurs, mais aussi des élus, dont le député Christophe Léonard qui a acheté le premier Set’Ap’Euro, pour la somme de 5 euros. Une fois passée la phase de fabrication (avec le procédé de découpe laser), le but est bien entendu de commercialiser le produit à un plus grand nombre.

Toute la phase de la naissance d’un produit jusqu’à sa mise en vente est donc scrupuleusement suivie par les élèves. « Cela leur permet de comprendre ce qu’est le monde de l’entreprise, son fonctionnement et ses contraintes », explique Franck Carle, parent d’élève et encadrant du projet (dont il est le parrain), en binôme avec le professeur de technologie Nicolas Garreau, pour tout l’aspect technique. « Les objets fabriqués par les élèves sont déclinables pour d’autres manifestations sportives et culturelles locales et d’envergure nationale voire internationale comme le Cabaret Vert et le festival mondial des marionnettes », ajoute Franck Carle.

Reste désormais à en faire la promotion pour en tirer quelques bénéfices. Lesquels seront reversés à une association sportive locale, qui n’a pas encore été définie.

Contact pour acheter le Set’Ap’Euro : collegeminientreprise@gmail.com.

Page Facebook : Set’Ap’Euro

Olivier Durand, Journaliste L'Union - L'Ardennais, 09 03 2016

Crédit photo : Mini-entreprise Notre-Dame