J'y étais : Réunion d'information sur l'état de la menace terroriste, les conséquences de l'état d'urgence et les mesures de sécurité

Christophe Léonard était présent à la réunion organisée par Monsieur Frédéric Périssat, Préfet des Ardennes, à l'attention des Maires du département afin de les informer sur l’état de la menace terroriste et les mesures prises dans le département

21 11 15 sécurité image

« Par rapport aux personnes qui sont surveillées, la situation est loin d’être alarmante dans les Ardennes. Pour autant, l’aspect frontalier du département doit constituer un point de vigilance essentiel. » Hier, le message adressé par le préfet des Ardennes était triple : rassurer, informer mais également sensibiliser les élus du département. À la demande du ministre de l’Intérieur, Frédéric Perissat s’est adressé aux maires des Ardennes lors d’une grand-messe organisée au centre des congrès des Vieilles-Forges.

(...)

Hier, la question de la radicalisation dans les Ardennes n’a pas manqué de susciter de nombreuses interrogations de la part des élus. Un officier du 3 e RG a interrogé le préfet sur les moyens de déradicalisation mis en place. « Nous sommes en contact avec une association de Paris qui œuvre déjà dans les Ardennes car nous avons déjà été confrontés à cette question », n’a pas caché le préfet Perissat.

(...)

Christophe Léonard (a) apporté un éclairage sur l’amendement voté par les parlementaires sur la prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 26 février 2016.

Corinne Lange, Journaliste L'Union - L'Ardennais, 21 11 2015