J'y étais : Soirée de remerciement de l'Ardennes Méga Trail à Les Hautes Rivières

L’Athlétic Bélair Club, association organisatrice de l’Ardennes Méga Trail, a réuni à la salle Élie-Badré tous les bénévoles et les contributeurs de l’édition 2015 (dont Christophe Léonard).

04 11 15 AMT image

Le président, Erik Villemin, a tout d’abord souligné l’esprit sportif et humain animant cette manifestation, qui est une référence dans les grands trails nationaux. Une météo clémente, une organisation bien rodée, 250 bénévoles formés, plus de 1 000 participants (coureurs et marcheurs) ont été les points forts de cette 6 e édition.

Les deux coordinateurs généraux, Vivien Modaine et Renaud Bourgoin, ont présenté l’origine géographique des coureurs. Sept nations étaient représentées. La plus forte délégation étrangère est la Belgique avec 9 %. Pour la France, les coureurs étaient originaires de 46 départements.

L’association a tenu à marquer, comme chaque année, sa solidarité envers une association qui œuvre pour les personnes en situation de handicap. Un chèque de 1 000 € a été remis à l’association Les Petits Bouchons d’Ardenne. Par ailleurs, le challenge Stéphane-Laidié a été remis à Vincent Tassiaux, premier Ardennais du 93 km. L’association souhaite améliorer sa communication, elle envisage la tenue d’un stand lors du marathon de Paris, qui accueille plus de 90 000 visiteurs.

Guy Pleutin et Fabien Bourgeois ont ensuite commenté le parcours des courses de la future édition, qui aura lieu le samedi 25 juin. Si la course du Roc la Tour (54 km et 2 800 m de dénivelé positif) et le relais deux fois 27 km des 4 Fils Aymon restent inchangés, il faut noter l’arrivée d’une petite dernière : Les Crêtes de Semoy. Cette nouvelle course de 12 km est ouverte à tous ceux qui veulent se tester sur un parcours plus court mais qui reste exigeant avec ses 555 m de dénivelé positif.

Des modifications importantes ont également été apportées au parcours de l’Ardennes Méga Trail. Tout en conservant la distance habituelle de 93 km et un dénivelé de 4 800 m, le tracé passera dorénavant par Deville avec quelques surprises sur des sentiers toujours escarpés et des passages en milieu rocheux.

Journal L'Union - L'Ardennais, 04 11 2015