Libre expression du PS et DVG : Orientation budgétaires 2014 du temps perdu pour les Ardennes !

Une fois encore, lors du récent débat sur les Orientations Budgétaires 2014, le Groupe Socialiste et Divers Gauche n’a pu que constater le « vide programmatique » du Président du Conseil Général.

CG08

Pourtant, la situation financière délicate de notre collectivité exige un sursaut, la définition d’un cap à tenir et des buts précis à atteindre.

Cette vision claire de la politique qu'il faudrait conduire pour notre département se définit autour de trois critères fondamentaux.

Transparence démocratique dans la hiérarchisation des priorités pour notre département par le débat démocratique et républicain au sein de l’Assemblée Départementale plutôt que dans le confinement de la direction générale. Transparence aussi dans la détermination de la répartition du Fonds Départemental de Péréquation de Taxe Professionnelle ou encore dans les critères d'attribution des subventions aux associations culturelles et sportives, notamment pour le sport de haut niveau. Le fait du prince ne peut être la règle !

Cohérence de nos politiques par la rationalisation de nos interventions en lien étroit avec les 9 intercommunalités du département, dans le cadre d'un conseil de développement territorial. Cohérence du programme d'investissement dans les collèges, compte tenu de l'obsolescence irréversible de quelques-uns, du schéma de développement des EHPAD qui se développent de manière chaotique et électoraliste, de la politique de communication en recrutant des jeunes diplômés de l'Ecole Supérieure de Gestion de Charleville-Mézières, pour promouvoir à l'extérieur les facteurs d’attractivité ardennais…

Stratégie d'avenir et priorité donnée à l'emploi : avec 20 M€ de budget économique, notre collectivité ne peut se payer le luxe d'agir seule, elle doit nourrir des partenariats avec les organismes consulaires, les organismes patronaux et les intercommunalités ardennaises dotées de la compétence économique afin de favoriser l’implantation d’entreprises exogènes grâce notamment au dispositif «Bassin d'Emploi à Redynamiser», perspective d'autant plus nécessaire que l'A304 sera bientôt opérationnelle.

Des solutions sont à portée de main, encore faut-il avoir la volonté de s’en saisir.

Le groupe socialiste et divers gauche déplore par conséquent que les Orientations Budgétaires 2014 portées par la majorité départementale éloignent les Ardennes du nécessaire rebond économique et social.

Le Groupe Socialiste et divers gauche

Claude Ancelme, Christian Apotheloz, Gérard Drumel, Bruno François, Bertrand Jenin, Christophe Léonard, Rachelle Louis, Hugues Mahieu, Jacques Morlacchi, Erik Pilardeau, Dominique Ruelle, Benoît Sonnet