Mes prises de parole : Budget supplémentaire pour 2011

DEBAT D’OUVERTURE

Pour le Groupe Socialiste et divers gauche

CL  prise de parole CG

Monsieur le Président,

Cher(e)s Collègues,

Nous sommes réunis ce matin pour approuver les comptes de gestion de l’exercice 2011 remis par Monsieur le Payeur Départemental, le compte administratif 2010 du budget principal et des budgets annexes du Département avec les affectations de résultats correspondantes, mais aussi pour débattre de votre proposition de Budget Supplémentaire pour 2011.

S’agissant des comptes de gestion, ils sont établis par le comptable de la collectivité et retracent la vérité comptable de l’exercice budgétaire écoulé. Le Groupe Socialiste et divers gauche les votera sans difficulté.

En ce qui concerne les comptes administratifs du Budget principal et des Budgets annexes, ils sont la traduction des priorités politiques inscrits dans le Budget primitif 2010 que nous n’avons pas voté. Ils représentent la photographie comptable au 31 décembre 2010 du financement par notre collectivité de tel ou tel dossier en lieu et place le cas échéant de tel ou tel autre. Ils traduisent un calendrier budgétaire et des arbitrages financiers dont la conduite et la maîtrise sont de vos seules prérogatives Monsieur le Président. Le Groupe Socialiste et divers gauche s’abstiendra donc sur le compte administratif du Budget principal ainsi que sur certains budgets annexes dont celui du Laboratoire départemental d’analyse.

A ce sujet, le Laboratoire départemental d’analyse enregistre sur 2010 un déficit de fonctionnement de près de 120 000 € ce qui porte le déficit cumulé depuis 2006 de cet équipement à 1 700 000 €.

Notre Groupe a attiré votre attention sur cette situation depuis le compte administratif 2008. Notre questionnement est pragmatique. Quelle est la plus-value apportée par le Laboratoire dans le développement des Ardennes ? Sur un marché fortement concurrentiel, les performances de notre Laboratoire sont-elles compétitives ? Nous avons donc sollicité à plusieurs reprises mais sans succès la réalisation d’un audit ainsi qu’une étude comparative des tarifs pratiqués.

Aucune réponse ne nous a été apportée si ce n’est le reclassement silencieux d’un tiers des personnels dans d’autres services départementaux.

Pour nous, l’avenir du Laboratoire reste donc toujours posé et il est de notre responsabilité d’y répondre et d’apporter des réponses concrètes aux personnels concernés.

C’est pourquoi, conformément aux dispositions de l’article 53 du règlement intérieur de notre collectivité nous demandons que notre assemblée délibère sur la création d’une mission d’information et d’évaluation sur le Laboratoire départemental d’analyse. La demande écrite signée par le nombre requis de Conseillers généraux vous sera transmise dans la semaine.

Attardons-nous maintenant sur le Budget Supplémentaire.

Tout d’abord, force est de constater qu’il n’a de supplémentaire que le nom.

En effet, s’il ne s’agissait d’intégrer au Budget Primitif 2011 les résultats des comptes administratifs 2010, on évoquerait plutôt un simple ajustement budgétaire puisque nos débats ne porteront que sur un volume de crédits d’environ 2,5% du budget 2011 actualisé en fonctionnement comme en investissement.

Cela étant, le Groupe Socialiste et divers gauche souhaite attirer l’attention de notre Assemblée sur 3 points :

1- Les routes départementales

Une inscription nouvelle de 5 millions d’euros nous est proposée pour effectuer les réparations les plus urgentes sur les routes départementales suites aux dégâts hivernaux. En amont, et pour faire un point précis des situations les plus critiques, le Directeur des Routes et Infrastructures a pris le temps de rencontrer l’ensemble des Conseillers Généraux.

Cette proposition et cette démarche vont dans le sens de l’intérêt général et nous nous en félicitons. Après deux derniers hivers rigoureux enregistrés dans notre département, les routes départementales ont en effet subi de nombreuses dégradations.

Nous plaidons simplement pour que ces crédits soient équitablement répartis à l’échelle du département et des 37 cantons de notre territoire. Les dégradations n’ont malheureusement épargné personne que l’on habite dans le sud ou dans le nord des Ardennes, en zone urbaine comme en zone rurale.

2- Le Musée Guerre et paix

Pour mémoire, Monsieur le Président, vous avez défendu avec enthousiasme lors du Budget primitif 2009, le vote de 2 665 000 € de crédits d’investissement sur le pôle de Novion-Porcien alors que nous vous interrogions sur la pertinence de la politique départementale en direction des Musées et des Sites touristiques.

Est apparu ensuite votre projet d’y accueillir la « Maison du Père Noël » et une partie des crèches théâtres de la collection Paul CHALAND achetée par une société aux capitaux ardennais.

Puis, le Musée Guerre et Paix est réapparu budgétairement en 2011 pour 2 600 000 € à la fois en travaux et en scénographie.

Aujourd’hui, vous nous proposez d’annuler 400 000 € sur les crédits dédiés à ce Musée pour financer deux abris à sel à Charleville-Mézières et à Vouziers.

Nous voterons favorablement cette proposition tout en sollicitant parallèlement de votre part des compléments d’information sur l’incohérence apparente ou supposée qui semble présider à la gestion de ce dossier.

3- Nos subventions au basket de haut niveau

Nous souhaitons attirer l’attention de nos collègues d’une part sur la non correspondance de la grille de subventions annexée et les propositions chiffrées du rapport, j’y reviendrai en détail lors de l’examen du rapport N°100, mais surtout sur l’incompréhension que ne manquera de produire auprès des Ardennaises et des Ardennais ce qui nous est proposé aujourd’hui sur notre stratégie de soutien au basket de haut niveau.

Merci de votre attention

Christophe LEONARD

Président du Groupe Socialiste et divers gauche

Conseiller Général des Ardennes