Dans la Presse : Christophe Léonard rappelle l'incroyable modernité du message de Jaurès

Socialistes et communistes au diapason

Une fois n’est pas coutume, jeudi 31 juillet, les sections locales du parti socialiste et du parti communiste ont honoré d’une même voix la mémoire de Jean Jaurès, assassiné le 31 juillet 1914, au Café du Croissant, à Paris.

photo CL Jean Jaurès

Le député PS Christophe Léonard, Annie Florès (première secrétaire fédérale du PS) et Sylvain Dalla-Rosa, premier secrétaire départemental du PCF, ont chacun tenu leur discours devant 70 sympathisants de gauche rassemblés au pied du buste de Jean Jaurès, rue Ferrer.

Surfant sur la vague, 100 ans après l’assassinat de Jean Jaurès, ces politiques n’ont pas manqué de prêcher la parole du grand homme, cet homme de paix, et de marteler de façon unanime que celui-ci, aujourd’hui, se serait de toutes les manières opposé à l’actuelle intervention israélienne au Proche-Orient. Réappropriation vous dites ? Ce serait vraiment faire preuve de mauvais esprit…

L'Union L'Ardennais